Pollution des sols dans la région lausannoise

Les campagnes d’investigations menées par le Canton ont permis de préciser le périmètre et les niveaux de la pollution des sols aux dioxines découverte au début de cette année principalement sur la commune de Lausanne. A la suite de ces analyses, de nouvelles décisions visant à restreindre l’usage de sites sensibles sont prononcées. Des recommandations sanitaires à l’attention de la population ont également été élaborées par Unisanté. Des questions sont encore en cours de clarification, notamment en ce qui concerne l’assainissement au regard de l’Ordonnance fédérale sur les sites contaminés (OSites), ainsi qu’au sujet de l’établissement des responsabilités en vue de la prise en charge des coûts induits par cette pollution.

Fondé sur cette évaluation sanitaire et la modélisation des concentrations potentielles de dioxines-furanes dans les sols, les cartes de recommandations sont publiées sur le guichet cartographique cantonal.

La zone concernée touche donc une petite partie du territoire communal, qui n'est que faiblement impactée avec un taux de pollution maximum situé entre 23 et 24 ng TEQ/kg de sol.

Les recommandations suivantes doivent donc être suivies :

Recommandations générales (indépendamment des concentrations en dioxines/furanes, sur toutes les zones)

  • ne pas manger de la terre (porter une attention particulière aux enfants en bas âge, en raison du réflex main-bouche) ;
  • se laver les mains après avoir manipulé de la terre et en rentrant d’une activité à l’extérieur ;
  • laver les fruits et les légumes provenant des jardins ;
  • dans les jardins et parcs, enherber/végétaliser au maximum les surfaces de terre pour éviter de laisser des zones de sol nu accessibles aux enfants.

Dans le périmètre de la classe de dioxine/furane 20 à 50 ng TEQ/kg de sol

  • appliquer les recommandations générales.

Pour les détenteurs de poules :

  • limiter la consommation des œufs (en moyenne maximum 1 œuf par personne et par semaine) ;
  • ne pas offrir ou vendre les œufs (consommation uniquement privée).
  • ne pas consommer la viande des poules.

Pour les détenteurs de jardins potagers :

  • limiter la consommation des cucurbitacées cultivées sur ces sols (en moyenne maximum 100g de légumes par personne et par semaine) ;
  • les autres légumes et les fruits peuvent être consommés sans restriction.

Lire le communiqué de presse complet.

Une adresse spécifique est à disposition de la population : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Une ligne téléphonique sera ouverte dès le mardi 12 octobre au 021 316 40 30.