Politique énergétique

Stratégie

La Commune d’Epalinges a mis le cap vers la société à 2'000 watts et vers une labélisation Cité de l’énergie en 2018. La société à 2'000 watts correspond à un modèle de société plus juste et plus durable ayant pour objectif de consommer une puissance continue de 2'000 watts par personne et par an (en Suisse, actuellement, chaque personne consomme 5'400 watts). Cela signifie de diviser par 3 notre consommation d’énergie et par 8 nos émissions de gaz à effet de serre.
Pour cela, la Commune s’est fixé des objectifs précis à l’horizon 2050 suite à une étude de planification énergétique territoriale soutenue par le Canton visant à développer les énergies renouvelables indigènes et à réduire notre consommation d’énergie et nos émissions de gaz à effet de serre.

Lien Stratégie énergétique suisse

 

Planification énergétique

Elle permet d’évaluer le potentiel territorial (état des lieux des enjeux énergétiques propres) de la commune et la valorisation de son territoire (corrélation entre offre et demande) pour répondre aux objectifs de sa politique énergétique.  L’étude de planification énergétique territoriale a mis en évidence un immense potentiel des ressources locales renouvelables : l’énergie du sol (sondes géothermiques), l’énergie de l’air environnant (pompe à chaleur air/eau), l’énergie bois et le solaire thermique représentent un potentiel exploitable pour le chauffage d’environ 350 GWh/an, à mettre en relation avec les besoins en chauffage, actuels et futurs, estimés à 120 GWh/an. En outre, si l’ensemble des toitures bien orientées des bâtiments du territoire était recouvert de panneaux photovoltaïques, cette production d’énergie renouvelable pourrait représenter environ 50% de la consommation d’énergie électrique du territoire communal. La stratégie énergétique programmée consiste à sortir du chauffage électrique direct et du chauffage au mazout (respectivement 11% et 61% des consommations de chauffage du territoire), parallèlement à une rénovation continue des bâtiments non performants, à favoriser les énergies renouvelables locales (bois, géothermie, air, solaire) et à créer des réseaux de chauffage à distance (chauffage urbain). Le développement durable du territoire passe également par la promotion de la mobilité douce et par celle de la biodiversité aujourd’hui menacée.

Lien installation solaire photovoltaïque de Bois-Murat
Lien internet Cadastre solaire



 

Cité de l'énergie

La démarche de labélisation Cité de l’énergie de la Commune d’Epalinges est en cours depuis 2013, et vise une labélisation en 2018.
Outre la structure de la démarche qui permet indéniablement d’aider la Commune à mieux gérer sa politique énergétique et de développement durable au travers de méthodologies et de suivis, le label Cité de l’énergie vise une meilleure qualité de vie et de l’habitat à travers des mesures planifiées sur le développement territorial pour réduire les émissions polluantes et sonores, les consommations d’énergie, ou le trafic routier. La démarche encourage, entre autres, le développement des énergies renouvelables et l’assainissement énergétique des vieux bâtiments au niveau de la Commune, mais aussi des privés. Le récapitulatif ci-dessous rappelle les actions principales réalisées en 2016 et 2017 au travers des six thématiques du label :

1. Développement, planification urbaine et régionale :
  • Lancement en décembre 2016 de l’étude de planification énergétique territoriale qui permettra d’évaluer le potentiel énergétique du territoire et sa valorisation par une corrélation entre l’offre et la demande
  • Une nouvelle déchèterie communale améliorant la gestion des déchets
  • Contrôle en interne des dossiers énergétiques des permis de construire

 

2. Bâtiments de la collectivité et équipements :
  • Une nouvelle comptabilité énergétique des bâtiments communaux avec l’outil Enercoach
  • L’assainissement de plusieurs bâtiments communaux (Toiture du Collège de l’Ofréquaz, chaufferie Ferme de la Girarde et Maison Rochat) et un programme de rénovation (Bois-Murat A-D, Salle des spectacles – Auberge) permettant une amélioration de l’efficacité énergétique et une baisse de nos émissions de CO2
  • Augmentation de la part d’énergies renouvelables (Collège de l’Ofréquaz avec ses 122 m2 de panneaux photovoltaïques – Nouvelle déchèterie avec ses 64 m2 de panneaux photovoltaïques)
  • Une diminution de 20% des consommations de l’éclairage public depuis 2011

 

3. Approvisionnement, dépollution :
  • La mise en place progressive de réseaux séparatifs d’assainissement

 

4. Mobilité :
  • Mise en œuvre du plan de mobilité de l’administration communale
  • Des zones 30km/h en cours de mise en œuvre
  • De nouveaux chemins piétons et bandes cyclables réalisées

 

5. Organisation interne :
  • Un délégué à l’énergie a été engagé et a commencé le 1er octobre 2016
  • Parallèment à la création d'un fonds d'efficacité et de développement durable, une commission consultative de l'énergie composée de municipaux, de conseillers communaux et de collaborateurs des Services Techniques et de l'urbanisme a été créée.

 

6. Communication, coopération :
  • Un questionnaire tout ménage à l’été 2016 concernant la création d’un fonds d’efficacité énergétique et de développement durable (acceptation, mode de financement, type de mesures à subventionner)
  • Volet « Energie » du site internet depuis l'automne 2017
  • 8 classes (dont 7 de 5P) ont été sensibilisées à l’efficacité énergétique par l’association InfoEnergie sur demande du corps enseignant
  • Un soutien financier est projeté via le nouveau fonds communal

 

Lien Cité de l'énergie

Logo Epalinges Partenaire en processus