Politique énergétique

Stratégie

La Commune d’Epalinges a mis le cap vers la société à 2'000 watts et vers une labélisation Cité de l’énergie en 2018. La société à 2'000 watts correspond à un modèle de société plus juste et plus durable ayant pour objectif de consommer une puissance continue de 2'000 watts par personne et par an (en Suisse, actuellement, chaque personne consomme 5'400 watts). Cela signifie de diviser par 3 notre consommation d’énergie et par 8 nos émissions de gaz à effet de serre.
Pour cela, la Commune s’est fixé des objectifs précis à l’horizon 2050 suite à une étude de planification énergétique territoriale soutenue par le Canton visant à développer les énergies renouvelables indigènes et à réduire notre consommation d’énergie et nos émissions de gaz à effet de serre.

Lien Stratégie énergétique suisse

 

Planification énergétique

Elle permet d’évaluer le potentiel territorial (état des lieux des enjeux énergétiques propres) de la commune et la valorisation de son territoire (corrélation entre offre et demande) pour répondre aux objectifs de sa politique énergétique.  L’étude de planification énergétique territoriale a mis en évidence un immense potentiel des ressources locales renouvelables : l’énergie du sol (sondes géothermiques), l’énergie de l’air environnant (pompe à chaleur air/eau), l’énergie bois et le solaire thermique représentent un potentiel exploitable pour le chauffage d’environ 350 GWh/an, à mettre en relation avec les besoins en chauffage, actuels et futurs, estimés à 120 GWh/an. En outre, si l’ensemble des toitures bien orientées des bâtiments du territoire était recouvert de panneaux photovoltaïques, cette production d’énergie renouvelable pourrait représenter environ 50% de la consommation d’énergie électrique du territoire communal. La stratégie énergétique programmée consiste à sortir du chauffage électrique direct et du chauffage au mazout (respectivement 11% et 61% des consommations de chauffage du territoire), parallèlement à une rénovation continue des bâtiments non performants, à favoriser les énergies renouvelables locales (bois, géothermie, air, solaire) et à créer des réseaux de chauffage à distance (chauffage urbain). Le développement durable du territoire passe également par la promotion de la mobilité douce et par celle de la biodiversité aujourd’hui menacée.

Lien installation solaire photovoltaïque de Bois-Murat
Lien internet Cadastre solaire



 

Cité de l'énergie

La commune d’Epalinges s’est engagée ces dernières années dans un processus de labellisation orienté vers la Stratégie énergétique 2050 de la Confédération. Aujourd’hui, Epalinges est certifiée Cité de l’Energie grâce à sa politique durable en matière d’environnement, de transport et d’énergie.

Dès son adhésion à l’Association Cité de l’Energie en 2011, la commune d’Epalinges a établi un programme de politique énergétique et de développement durable, dans la perspective d’atteindre les objectifs de la société à 2000 watts. La Municipalité et les services communaux concernés ont mis en œuvre toutes les mesures de ce programme qui s’articulent autour de trois axes :

  • Renforcer l’efficacité énergétique
  • Promouvoir les énergies renouvelables
  • Favoriser un développement territorial et une mobilité durables
  •  

    Avec l’obtention du label Cité de l’Energie, Epalinges a atteint une étape importante dans l’amélioration de la qualité de vie des habitants. Ce label est une reconnaissance de l’Association Cité de l’Energie et de l’Office Fédéral de l’Energie. Il est remis à des communes qui ont réalisé les mesures ou actions inscrites dans son programme de politique énergétique. Pour obtenir ce label, la commune doit atteindre au moins 50 % de son potentiel d’actions.

    Avec 60.7%, la commune d’Epalinges a formellement rempli les conditions pour l’obtention du label. " Nous sommes fiers de cette reconnaissance qui valorise le travail accompli ces dernières années par les autorités communales et services communaux"  souligne le Conseiller municipal Bernard Krattinger, qui a porté  ce projet depuis le début.

    Pour répondre aux enjeux énergétiques futurs priorisant les énergies locales renouvelables et l’assainissement énergétique et pour répondre à la pression du développement urbain et du trafic routier que cela entraine, la Commune d’Epalinges s’est engagée pour préserver et améliorer la qualité de vie de ses habitants. Parmi les mesures réalisées ou planifiées, nous pouvons citer en particulier le suivi énergétique des bâtiments communaux permettant de vérifier et optimiser la consommation d’énergie, la planification de l’assainissement de l’éclairage public, l’assainissement et l’augmentation de la part d’énergies renouvelables de plusieurs bâtiments communaux, la programmation de la rénovation au standard de haute performance énergétique de la Salle des spectacles – auberge communale, l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan directeur communal de la mobilité et d’une planification énergétique territoriale, la planification de zones 30 km/h et zones de rencontre (20 km/h) aux Croisettes et à la Croix-Blanche, l’étude de développement de réseaux de chauffage à distance, la construction et l’exploitation d’une déchèterie communale, sans oublier la création d’un fonds d’efficacité énergétique et de développement durable (FEEDD).

    Pour le programme 2018-2021, les actions principales sont :

    1. Développement, planification urbaine et régionale :
    • Planifier un développement urbain et une mobilité durables avec le nouveau plan directeur communal et le plan général d’affectation
    • Intégrer au développement urbain la planification énergétique territoriale (notamment le chauffage à distance) et le plan directeur de la mobilité
    • Suivre les indicateurs énergétiques et mettre à jour les objectifs de la politique énergétique
    • Etudier les opportunités de répondre aux critères Quartiers à 2'000 watts pour les projets privés d’acteurs immobiliers
    • Continuer à assurer des conseils et contrôles énergétiques dans le cadre de la Police des constructions

    2. Bâtiments de la collectivité et équipements:

    • Continuer le suivi et l’optimisation énergétiques des bâtiments communaux
    • Planifier les investissements pour les rénovations des bâtiments ou installations techniques et prioriser les travaux selon les indicateurs énergétiques
    • Réaliser toute nouvelle construction et/ou rénovation selon des critères de haute efficacité énergétique
    • Poursuivre l’assainissement de l’éclairage public avec de nouvelles technologies de gestion
    • Réduire les consommations d’énergie fossile, d’eau et d’électricité
    • Augmenter la part d’énergie chauffage par des énergies renouvelables

     

    3. Approvisionnement, dépollution :
    • Développer des réseaux de chauffage à distance d'origine renouvelable
    • Encourager la population à la sobriété énergétique, à l'utilisation d'appareils et luminaires de haute efficacité, à la rénovation
    • Promouvoir le remplacement des chauffages électriques directs et chauffage à mazout par des énergies renouvelables
    • Favoriser le développement du solaire thermique et photovoltaïque
    • Communiquer sur les programmes d'efficacité énergétiques du distributeur d'énergies local
    • Encourager la population à réduire la consommation d'eau
    • Encourager la population à trier les déchets et valoriser les déchets cuits

     

    4. Mobilité :
    • Encourager l'utilisation des transports publics et covoiturage
    • Augmenter la part modale de la mobilité douce par l'aménagement de zones et infrastructures dédiées et sécurisées (trottoirs, zones de rencontre 20km/h, pistes cyclables...)
    • Réduire les nuissances liées au trafic
    • Poursuivre les collaborations pour mettre en place ou pérenniser des plans de mobilités d'entreprises

     

    5. Organisation interne :
    • Continuer à piloter et suivre le programme de politique énergétique de la Commission consultative de l'énergie
    • Informer et sensibiliser régulièrement des actions le personnel de l'administration communal
    • Mettre en oeuvre la politique d'achat avec la CALE (Centrale d'achats et de logistique d'Epalinges)

     

    6. Communication, coopération :
    • Soutenir financièrement via le fonds énergie communal toutes les initiatives visant à réduire la consommation d'énergie et d'eau, à utiliser des énergies renouvelables, à favoriser la mobilité douce, à préserver la biodiversité et à sensibiliser sur un développement durable
    • Mettre en place des collaborations avec différents groupes-cibles (Energie à l'école, Efficacité énergétique dans les PME et commerces...)
    • Informer et sensibiliser régulièrement la population (séance publique, exposition,...)
    • Faciliter la participation et/ou impliquer habitants et associations (potagers urbains,...)

     

     

    Lien Cité de l'énergie

    Cité de lEnergie